Congrès

L'AMSSA et la future fédération d'associations sont basées sur le principe du grand congrès annuel qui réunit tous les protagonistes du réseau.

  »   Manifestations Scientifiques   »   Congrès

Atelier de travail

Affiche

La Régulation dans le Secteur de l’Eau


31 Janvier 2017 à la CITET

Dans le cadre de l’élaboration de la nouvelle loi sur l’eau, différentes composantes de la société civile proposent d’étudier de plus près, avec les preneurs de décision et d’autres parties prenantes du domaine de l’eau, divers aspects de cette réforme afin qu’elle réponde au mieux aux objectifs d’équité, d’efficience, de sécurité sanitaire et de durabilité. Le rôle de la régulation est un des aspects qui demeure peu explicite dans le projet de loi, il mérite d’être davantage approfondi en vue de construire le modèle approprié pour le contexte tunisien dans un schéma de gouvernance cohérent et performant. Aussi faut-il souligner que la conception de la réforme du secteur nécessite en particulier de repenser le modèle de régulation à mettre en œuvre.

Un atelier de travail, organisé en collaboration avec le Ministère de l’agriculture des ressources hydrauliques et de la pêche, aura lieu le 31 Janvier 2017 à la Citet. L’objectif de cet atelier est d’acquérir une compréhension commune de la fonction de la régulation, d’examiner le modèle tunisien actuel et d’étudier d’autres modèles mis en œuvre ailleurs notamment celui du Portugal; Cet atelier est également l’occasion pour engager un dialogue constructif entre la société civile et le Ministère de l’agriculture autour du projet du code de l’eau.

Télécharger le programme Télécharger le workshop sur la régulation

Dossier de presse

Sécurité sanitaire des produits alimentaires: Journées Internationales d’études de Dakhla


Affiche

Placée sous le thème « La sécurité sanitaire des produits alimentaires au service de la coopération sud-sud », la première édition des Journées internationales d’études de Dakhla (JIED), organisée du 22 au 26 novembre 2016 par l’Association des Experts Africains en Sécurité Sanitaire des produits alimentaires(AEFS), en partenariat avec l’Association Saharienne pour le Développement durable et la Promotion de l’Investissement (ASDI), s’est déroulée au Palais des congrès de Dakhla.

Renforcer la sécurité alimentaire dans les pays du Sud passe par une coordination des politiques, une harmonisation des normes. L’AEFS et l’ASDI l’ont bien compris en initiant les premières journées internationales d’études de Dakhla. Étalées sur trois jours, elles seront axées sur la sécurité sanitaire des produits alimentaires au service de la coopération sud-sud. A l’ouverture, rehaussée par la présence des autorités de tutelle, locales et régionales, ainsi que d’universitaires, d’experts de renom et d’opérateurs économiques venus des quatre coins du monde. Dr Ahmed Essadki, président AEFS, a indiqué dans son discours d’ouverture que le forum rentre dans le cadre du renforcement de la coopération sud-sud, initiée par SM le roi Mohammed VI. « Notre association, composée d’experts africains, se dirige progressivement vers l’émergence d’une expertise africano-africaine. Cela permettrait, entre autres, de faire progresser le commerce inter-africain sur la base de normes pertinentes des institutions internationales de référence, dont le Codex Alimentarius en les améliorant peut être pour prendre mieux en compte le développement durable de notre continent », a-t-il souligné. De son avis, l’essentiel est de sortir de ce carcan, alimenté continuellement par une augmentation de normes, dont le résultat n’est qu’un frein perpétuel aux efforts africains en plus d’alourdir leurs budgets par des contrôles onéreux. Le président de l’AEFS défend que : « si nous réussissons notre mission, nous pourrons nous positionner comme force agroalimentaire, améliorer notre balance économique et défendre nos intérêts ». Dans les régions du sud, porte ouverte sur l’Afrique, nous pouvons démarrer notre mission, a-t-il ajouté. Des régions, à forte activité agricole. En collaboration avec l’ASDI, et les autorités compétentes, l’AEFS va soutenir deux projets, à savoir, un Laboratoire d’analyses microbiologiques et physico-chimiques, horizon début 2017 et un Institut d’ingénierie agroalimentaire sud/sud pour former des techniciens spécialisés. Les démarches sont d’ores et déjà entamées auprès du CRI (Centre régional d’investissement) de Dakhla. De concert avec lui, Sidi Ahmed Hormatallah, président ASDI, a souligné un thème d’une importance cruciale, après son mot de bienvenue. Il a mis l’accent sur la présence d’experts internationaux de renom et souhaité plein succès à cette rencontre qui va dans le sillage de la politique menée par le Souverain. Il a partagé avec l’assistance son point de vue quant à une complémentarité dans le renforcement de la qualité des produits alimentaires. Il n’a pas clôturé son propos sans souhaiter que ressortent de ce forum des recommandations à même d’assurer des points de croissance supplémentaires. Une feuille de route qui pourra aussi servir de canevas pour les prochaines éditions.

La cérémonie d’ouverture a été l’occasion pour la signature de conventions entre l’Université HASSAN II, l’AEFS et l’ASDI d’une part, et d’autre part entre l’UNIMED (Union des Universités de la Méditerranée) et la région de DAKHLA.

Télécharger le programme Télécharger la communication AMSSA

Symposium

L'AMSSA participe au Symposium “Current Challenges of Biological Risks and Health Security " organisé par
IPT (Institut Pasteur de Tunis) et le RKI (Robert Koch Institut)
à Gammarth, Tunisia,September, 22th -23rd, 2016.

Télechargez la communication affichée de l'AMSSA qui fait le bilan des activités de formation et information de Novembre 2011 à Septembre 2016 : “AMSSA’s Experience on training and communication about Food Safety as Emerging Health concern"


Téléchargez la communication de l'AMSSA

ANNONCE DE REPORT TIA 5

Le congrès Maghrébin TIA5 est reporté sine die


Thème Principal :

« Harmonisation des systèmes de sécurité sanitaire des aliments en faveur des échanges dans le Maghreb : apport de la science »

Depuis le premier congrès TIA à Casablanca en 2010, le groupe euromaghrébin à l’origine de cette manifestation s’est organisé et s’est élargi. Dès le deuxième congrès de Hammamet en 2011, des options ont été prises pour la création d’associations scientifiques réunies en fédération, pour essayer d’obtenir l’adhésion des 5 pays du Maghreb et rester fidèles à l’ouverture sur le monde et sur l’UE en particulier, partenaire historique. Nous espérons que ce 5ème congrès de Sousse sera celui de la maturité, profitant de l’expérience des quatre premiers congrès et des résolutions prises d’organisation concertée et progression commune des cinq groupes leaders. Le thème principal de TIA5 a été décidé à la clôture de TIA4. L’orientation que nous proposons pour ce congrès peut se décliner en 4 axes :

  • La recherche scientifique en alimentaire
  • Le lien entre la science et l’infrastructure SSA
  • L’interactivité
  • Cibler TOUS les acteurs de la SSA
  • Le congrès maghrébin gardera donc son attrait pour les jeunes chercheurs (de laboratoire et de terrain) avec la remise des prix AMSSA pour les meilleurs travaux, tout en favorisant l’interactivité par la tenue de tables rondes plutôt que des conférences. En effet les discussions que nous proposons traitent de plusieurs aspects du thème de l’harmonisation et de la facilitation des échanges afin d’aboutir à des recommandations qui pourront servir de fil conducteur pour l’avenir d’une part et qui d’autre part seront une occasion de dialogue entre les chercheurs, les gestionnaires et autres professionnels du secteur alimentaire dans le but d’améliorer la protection du consommateur au Maghreb.

    Télécharger le pré-programme

Veuillez activer Javascript dans votre navigateur pour pouvoir bénéficier pleinement de toutes les fonctionnalités du site.